Toumaï Deunang's Album: Photos de couverture

Photo 1 of 1 in Photos de couverture

Production brassicole: Irréalisable ou réalisable?
De Toumaï Deunang.

Pendant que la 1ere puissance économique de l'UE,l'Allemagne
commémorait la fête de l'unité le 03 Octobre comme chaque année( pendant
que sous d'autres cieux,certains esprits malveillants prônent la
SECESSION),je profitais de ce long week-end pour faire du " Business
Working Day" avec un Entrepreneur brassicole Helvétique afin de
comprendre les secrets cachés que regorge ce domaine ô combien réservé
aux seuls initiés.
Avec humilité,simplicité,bienveillance et ouverture d'esprit me reçut cette famille bien que très surpris de...

Ma curiosité était si débordante que des questions se succédaient,mêmes
les plus stupides et de nos échanges,des points essentiels captèrent
mon attention:
1-) Patriotisme économique
Il était si fier d'afficher son patriotisme et du vivre ensemble Suisse si durement acquis o pris des guerres et sang.

Ceci passe également par le tissus économique construit autour des
différents entrants brassicoles que lui fournissent les producteurs
locaux "bio"( car sa marque de boisson est labellisée" bio") afin de
pérenniser la chaine des valeurs.
D'ailleurs me confia t'il d'une
élection populaire tenue 1 mois avant mon arrivée de l'ouverture de la
frontière o produits étrangers ( Multinationales)= OUI ou alors la
fermer afin d'encourager les producteurs locaux ( agriculteurs)= NON.
2-) Economie de production.

Cette chaîne de valeurs encourage une économie locale ( création de
richesse et partant création des emplois directs et indirects) et ceci
afin de fortifier le tissus économique sur lequel s'appuie l'économie
Suisse ( comme allemande ou l'économie est basée sur 60% des PME et
PMI).
3-) Utilisation des produits locaux.
Dans un soucis
de pérenniser la production locales et encourager les transformations
pour une plus value conséquente,la célèbre citation de regrettée mémoire
T. Sankara fut utilisée: " Produire ce que nous consommons,et consommer
ce que nous produisons".
4-) Boissons traditionnelles kamites ( africaines).

Il me permit de voyager mon esprit au travers de nos richesses
brassicoles traditionnelles variées que diversifiées et partant s'en
INSPIRE bien que malheureusement ayant désespérément entrepris de faire
parvenir du Mil kamite ( africain ) du Sénégal sans succès.D'où mon idée
spontanée et subite de répertorier nos boissons traditionnelles et
prétendument " SAUVAGES" afin de...
5-) Entrants brassicoles de base.

La production brassicole étant HYGIÉNIQUE,il existe par contre tout un
processus aussi simple que créatif ( car un brasseur est un artiste) et
ouvrant des voies aux économies parallèles et à la clé des emplois
directs et indirects.Ainsi les entrants de base étant:
- les céréales maltés ,
- le conservateur par...pour donner une durée de vie aux produits brassicoles ( date de péremption)
- la transformation du sucre en alcool par...,
- etc...
6-) les machines.
Elles peuvent être produites localement ou...

Je fus réduit de comprendre qu'avec les ustensiles de cuisine,la
société est opérationnelle ( exemple de nos boissons traditionnelles).
7-) coût de production.

Cet entrepreneur brassicole commença ses activités avec ses maigres
économies et ne consentît aucun emprunt bancaire,mais procéda par
l'autofinancement.
Moralité:
Au bout de trois années de
tâtonnements,d'autodidactie,de recherches permanente et de
determination,son chiffre d'affaires s'est accrû de façon considérable
qu'une deuxième brasserie plus grande ( 200m2) que la première (100m2)
est en construction.
Le comble des combles étant cette phrase
magique déjà entendue comme refrain de lui: " L' AFRICAIN EST ASSIS SUR
DE L'OR ( richesse ), MAIS PRÉFÈRE LA MENDICITE ou LA PAUVRETÉ".Sans
mots,je la pris intérieurement pour une gifle et me promis de relever le
challenge.
Mon passage par la " Pougala Academy" de
l'afroinconditionel et afropragmatique J.P Pougala et de part son
IEG,ainsi que les différentes publications qui vont avec,me permet
dorénavant de savoir où se trouvent les vrais enjeux géostratégiques et
géoéconomiques.
La Chine et les chinois l'ont compris,et par la
force du travail et le culte du travail ancré en eux dorénavant,la
marginalisation et la risée du monde qui les incarnaient,sont du passé
et la Chine est devenue l'épicentre et le baromètre économiquo-financier
du monde et les chinois,un peuple respecté et craint.
Comme disait
de regrettée mémoire celui qu'on ne présente plus : L'Afrique a besoin
d'un nouveau type de citoyen pour son développement" et ceci passe par
une RENAISSANCE KAMITE ( Africaine).
Un clin d'oeil à:
. Brice Moukongo ( Mani ) par qui j'eus le contact,

. tous ces acteurs sociaux qui boostent et (re)dynamisent le secteur
entrepreneurial kamite ( Carine Andela, Claudel Noubissié,Audrey Chicot,
Agrobusiness TV,etc
Et je ne saurai terminé par cette question:
L'Afrique est elle vraiment l'enfer terrestre ?

" De cet enfer africain sera bâti un paradis" car comme le dit un
dicton " comme tu arranges ton lit,c'est comme ça que tu dors``

No Stickers to Show

X