FR/ENG Blockchain-ce que ce sera le commerce et la finance uber

  • Uber’s success is that it made it as easy to order and pay for a ride as clicking a few buttons. It created a multi-billion dollar market that didn’t exist just a few years ago. Blockchain is a payment technology that enables people to automate functions that previously needed manual input and creates certainty without the need for a trusted intermediary. Whilst this challenges the traditional role of banks as trusted intermediaries, banks can create entirely new markets for themselves in trade finance by providing digitised letters of credit or trade finance instruments for the movement of both digital and physical goods using blockchain.

    A blockchain is a distributed ledger which records and verifies transactions. Everyone on the blockchain has an identical copy of the ledger but no-one can edit it. It provides collective, unfalsifiable evidence and verification of the transactions recorded in the ledger.

    The implications for electronic trading platforms are significant.

    This highly reliable verification mechanism allows functions to be automated through combining blockchain verification with smart contracts which is a piece of software that self-executes contractual obligations on the happening of pre-agreed events. For example, when the performance of one party such as delivery of goods is recorded in the blockchain, the smart contract will automatically cause corresponding performance from the other party to occur, so a payment will be made and recorded in the blockchain.

    The implications for electronic trading platforms are significant. For example, an electronic trading platform designed to process accounts receivable (invoice finance or factoring), and letter of credit transactions could use blockchain to substitute paper documents with a digital alternative in the form of a single distributed and shared ledger. This will process transactions faster and more reliably. The distributed ledger provides a single, immutable record of a trade, capable of verification by all parties involved in the transaction. It prevents the fraud that can occur where a seller submits the same accounts receivable invoice to more than one bank for financing.

    Master transaction agreements will have to be developed.

    Master transaction agreements (for example similar to, but simpler than, those produced by the International Swaps and Derivatives Association or ISDA) will have to be developed to enable banks to trade and manage the sale of commodities and securities on a distributed and shared ledger system.

    The challenge is to connect this real world legal contract to the electronic trading platform for self-execution according to its terms.

    Banks which bridge the gap between the real world legal contract and the flawless execution of its terms on this electronic trading platform could be the ‘Uber’ success stories of the financial world in the future.

     
     

    Le succès de uber est qu'il a rendu aussi facile à commander et payer pour un tour en cliquant sur quelques boutons. Il a créé un marché de plusieurs milliards de dollars qui n'existait pas il y a quelques années. Blockchain est une technologie de paiement qui permet aux personnes d'automatiser des fonctions qui avaient déjà besoin d'entrée manuelle et de créer une certitude sans avoir besoin d'un intermédiaire de confiance. Alors que cela remet en question le rôle traditionnel des banques en tant qu'intermédiaires de confiance, les banques peuvent créer des marchés entièrement nouveaux pour eux-mêmes dans le financement du commerce en fournissant des lettres de crédit numérisées ou des instruments de financement du commerce pour le mouvement des services numériques et biens physiques à l'aide de blockchain.

    Un blockchain est un livre distribué qui enregistre et vérifie les transactions. Tout le monde sur le blockchain a une copie identique du livre, mais personne ne peut le modifier. Il fournit des preuves collectives, non falsifiables et la vérification des transactions enregistrées dans le grand livre.

    Les implications pour les plates-formes de trading électronique sont importantes.

    Ce mécanisme de vérification hautement fiable permet d'automatiser les fonctions en combinant la vérification blockchain à des contrats intelligents qui est un logiciel qui exécute automatiquement des obligations contractuelles sur le happening d'événements préconvenus. Par exemple, lorsque l'exécution d'une partie telle que la livraison de marchandises est enregistrée dans le blockchain, le contrat intelligent causera automatiquement les performances correspondantes de l'autre partie, de sorte qu'un paiement sera effectué et enregistré dans le blockchain.

    Les implications pour les plates-formes de trading électronique sont importantes. Par exemple, une plateforme de trading électronique conçue pour traiter les comptes débiteurs (facture ou affacturage) et les transactions de lettres de crédit pourraient utiliser blockchain pour remplacer des documents papier par une alternative numérique sous la forme d'un seul grand livre distribué et partagé. Cela permettra de traiter les transactions plus rapidement et de manière plus fiable. Le Ledger distribué fournit un enregistrement unique et immuable d'un métier, capable de vérification par toutes les parties impliquées dans la transaction. Il empêche la fraude qui peut se produire lorsqu'un vendeur soumet la même facture de comptes clients à plus d'une banque pour le financement.

    Il faudra élaborer des accords de transaction de base.

    Les accords de transaction principale (par exemple, similaires à, mais plus simples que ceux produits par l'Association internationale des swaps et dérivés ou ISDA) devront être développés pour permettre aux banques d'échanger et de gérer la vente de produits de base et de titres sur une système de comptabilité distribué et partagé.

    Le défi est de relier ce vrai contrat légal de monde à la plate-forme de trading électronique pour l'exécution de soi selon ses conditions.

    Les banques qui relient l'écart entre le contrat juridique du monde réel et l'exécution impeccable de ses termes sur cette plate-forme de trading électronique pourrait être le «uber» des histoires de réussite du monde financier à l'avenir.
    Par Steve chemly et Rohan Isaacs
     
     

No Stickers to Show

X