Pourquoi les dirigeants Kamits-(africains) sont encore aussi co

  • AFIN QUE NUL N'EN IGNORE
    VOICI LE DIALOGUE ENTRE PIERRE MESSMER ET LOUIS PAUL AUJOULAT QUI A DEFINI LE PROFIL HISTORIQUE DES POLITICIENS AU CAMEROUN EN PARTICULIER ET EN AFRIQUE EN GÉNÉRAL.

    "Nous ne devons en aucun cas laisser des gens sans filiation religieuse et ésotérique européenne prendre le pouvoir au Cameroun.

    L'élite politique camerounaise doit impérativement être issue de nos loges, de nos cercles philosophiques, sinon elle ne saura pas nous être loyale et nous témoigner entière allégeance.

    Seulement, de cette manière, nous nous rassurerons que les idées qui traversent leurs esprits ne nous sont pas hostiles.

    Laissons donc que la religion chrétienne formate l'esprit des masses populaires, mais veillons à ce que l'élite gouvernante soit formatée par l'histoire des grands empires européens, par des idées du siècle des lumières, par la littérature de nos grands auteurs dont les plus méritants sont sans doute Voltaire, Molière, Rousseau, Montesquieu etc...

    Faisons attention à ceux qui disent trop de bien de leurs traditions. Intéressons nous à ceux qui se refusent toute critique à l' égard de la France.

    Nous devons être capable aussi de fabriquer leurs oppositions. Pour nous un bon opposant Camerounais devra être celui qui ne critique pas le système monétaire que nous leur avons imposé. Il ne doit en dire que du bien. Il doit nous montrer sa bonne disposition à vouloir préserver nos intérêts.

    Il doit aussi se montrer particulièrement dur à l'égard de ceux qui critiquent la France. Ce n'est qu'à ce prix qu'il pourra faire l'objet d'une attention particulière de notre part... Son appartenance à une de nos loges européennes sera un atout. Pour nous un bon opposant camerounais digne d'être fréquenté par la France doit être docile..."

    Propos de Louis Paul Aujoulat disponible à la Bibliothèque Nationale de France.
    Photo(Louis Paul Aujoulat)

No Stickers to Show

X