Massacre en Arabie Saoudite religion de Paix ?

  • Un saoudien marié à une femme nigériane massacre
    leurs trois petites filles à La Mecque.

    La PRÉTENDUE terre sainte a été le théâtre d'une scène d'horreur
    le dimanche dernier.

    Un citoyen saoudien a massacré ses trois petites filles
    dans le district d'Al-Malawi, à Makkah, en Arabie saoudite
    et a tenté de tuer sa femme nigériane, Fatima Mohamid Khalil,
    avant que des voisins ne viennent à son secours.


    Le père meurtrier s'est livré à la police après le crime.
    La police n'a pas identifié l'homme mais a déclaré qu'il
    s'agissait d'un agent de sécurité de 33 ans, toxicomane.


    Ils ont identifié les trois filles comme Ritaj,
    âgée de 2 ans, Rimaz, âgée de 4 ans, et Renad, âgée de 6 ans.





    L'assassin a dit à la police qu'il ne pouvait pas dormir pendant
    trois nuits à cause des différends avec sa femme nigériane qui
    voulait qu'il dépense plus d'argent pour ses filles,
    alors il les a massacrés tous les trois avec un couteau.


    Il a avoué avoir tué ses trois jeunes filles, avoir tenté
    de tuer sa femme et décidé de se suicider en sautant du pont
    Al-Rawda près de chez lui, mais il a abandonné l'idée
    et a appelé la patrouille de sécurité.

    Ses voisins ont dit que l'homme ne souffrait pas de troubles psychologiques.


    Un des voisins a dit qu'il avait entendu le cri d'aide de sa femme
    alors il est allé chez elle pour trouver les trois filles baignant dans
    le sang et la femme souffrant de diverses blessures.


    Selon certaines sources l'homme pourrait éviter les poursuites
    en payant la Diya ou prix du sang,

    (c'est-à-dire une compensation financière expiatoire que doit
    payer l'auteur d'un homicide à la famille de la victime,
    ou à ses ayants droit selon la religion musulmane.)

No Stickers to Show

X