La Chasse aux Nègres

  • Cet artiste découvre la condition d’esclavage des Noirs
    où la civilisation française considère les Noirs
    comme les singes.

    Il a créé cette statue en 1873 et,
    à travers cette œuvre,
    il exprime les discriminations
    et les horreurs de l'esclavagisme.

    Il montre cette statue au Salon
    de 1873 avec un titre choc :

    La statue est achetée par l'État français en 1873.

    Cette statue est censurée puis cachée par ordre de
    l'État français pour occulter la
    période sombre de l'esclavagisme.

    Elle revient à la surface en 2001
    au musée La Piscine à Roubaix.

    Un esclave au sol, à demi-nu et vulnérable,
    livré aux crocs d’un chien...
    Une véritable mise à mort… 
    « La Chasse au Nègre », 

    réalisée en 1873, est l'une des premières sculptures
    à montrer sans fard la brutalité de l’esclavage.

    Pour son auteur Félix Martin,
    artiste sourd de naissance, cette œuvre est un manifeste
    pour dénoncer les discriminations et les horreurs de l'esclavage,
    notamment le dressage des chiens pour traquer les fugitifs.

    Témoignage rare d’un passage sombre de notre histoire,
    cette sculpture saisissante sera censurée puis cachée par
    le gouvernement avant d’être redécouverte par chance,
    il y a seulement quelques années,
    par le conservateur du musée de Roubaix.

    Aujourd’hui l’une des pièces phares de l’établissement,
    elle continue d’entrer en résonance avec son temps
    dans une ville dont l’identité s’est construite au grè
    des flux migratoires tout au long
    des 19ème, 20ème et 21ème siècles.

     
    Hotep .

No Stickers to Show

X