HATHOR : DÉESSE DE L’AMOUR ET DE LA FERTILITÉ

  • HATHOR, DEESSE DE L’AMOUR ET DE LA FERTILITE
    L'UNE DE MES PRÉFÉRÉS UNE SUPER ESPRIT 

    La déesse Hathor fut presque autant honorée qu’ Isis ; c
    omme elle, elle endossa de nombreuses personnalités :

    Elle pouvait prendre différentes formes
    -Femme,
    Vache,
    Lionne,
    Serpent ou même sycomore.

    Elle était également Grande Dame d’Occident
    – le pays des morts –
    et déesse psychopompe (qui conduit les âmes des morts).

    Oeil de Rê,...
    Hathor pouvait se glisser dans la peau de la terrible lionne Sekhmet.

    En vache, ...
    elle était déesse de la Fécondité
    et avait donc un lien très étroit avec les naissances royales :

    Elle

    – mais aussi Isis et Mout –

    sont comme la mère symbolique de chaque pharaon.

    Lors d’un rituel quotidien,
    le pharaon, ou un prêtre Kamite le représentant,
    devait téter symboliquement les mamelles d’une statue d’Hathor,
    afin de réanimer son droit divin de régner sur la vallée du Nil NuBie-KeMet
    appeler abusivement aujourd´hui (Egypte) pour des besoins de falsifications qui
    ont toujours lamentablement échouer.

    Hathor est  également l’épouse d’Horus :

    Chaque pharaon était et est toujours donc considéré comme l’incarnation d’Horus,
    son héritier étant désigné par l’expression fils d’Hathor,...

    titre qu’il conservas même après être monté sur le trône.


    Toutefois, le pharaon fut au même titre considéré
    comme fils d’Isis lorsque son culte gagna en popularité.

    Ennemie jurée des forces du mal,
    Hathor agitait le sistre,
    son instrument favori, g
    râce auquel elle chassait les mauvais esprits.

    Tout comme Isis,
    Hathor était une divinité thaumaturge.

    A Dendérah,
    centre cultuel qui lui était consacré,
    des cellules construites en briques terre crue accueillaient
    les malades en quête de purification et de guérison,
    dans les eaux du Nil.

    C’est grâce à ses pouvoirs réparateurs
    qu’elle redonna la vue à Horus après que ses yeux lui furent arrachés.


    En tant que déesse de l’Amour,
    de la Musique et de la Danse,
    Hathors gagna encore en popularité.

    On la décrivait comme ...
    « Celle à la belle chevelure »,

    ou la « Dame des Cieux ».

    A Dendérah, ...
    on racontait que,
    séduite par Horus,
    elle avait donné naissance à un fils,

    Ihi,

    dont le nom semble avoir signifié
    « joueur de sistre »,

    et qui personnifia naturellement, l’extase musicale.

    Le puissant érotisme d’Hathor fit son oeuvre sur Rê lui-même.

    Lorsque celui-ci se trouva mélancolique et déprimé,
    Hathor dansa nue pour lui seul jusqu’à ce qu’un sourire illumine de nouveau son visage.

    Au cours de rituels, ...
    les prêtres de Dendérah portaient sa statue des ténèbres de son sanctuaire
    jusqu’aux terrasses du temple où, accompagnée par la musique,
    elle était offerte et baignée rituellement dans les feux du sourire de Rê.


    Les liens d’Hathor avec Rê étaient nombreux.
    Dans certains rituels, ...

    elle apparaissait sous les traits d’une vache
    portant entre ses cornes le disque, symbole du soleil.

    On l’appelait alors la mère de Rê.

    Dans d’autres rituels, ...
    elle devenait la fille de Rê à cause de son lien avec les étoiles,
    considérées comme les enfants de Rê.

    Le nom d’Hathor signifie également « temple d’Horus ».


    La renommée terrestre d’Hathor était célébrée non seulement
    par les Kamites appeler abusivement Egyptiens aujourd´hui ,
    mais également par les Grecs qui l’identifiaient à Aphrodite, leur déesse de l’Amour.

    A Byblos, centre important du commerce de bois,
    elle était vénérée comme la « dame de Byblos »
    et dans la péninsule désertique du Sinaï, dont les mines produisaient la majorité
    des turquoises vendues dans tout le monde antique,

    elle était vénérée dans un temple magnifique où on lui donnait
    le nom de « nebet mefkat »
    ou « patronne de la Turquoise ».

    En outre, tout territoire dont la vallée du Nil NuBie-KeMet (Egypte)
    tirait un quelconque profit était considéré comme faisant partie de son domaine spirituel.

    Vers 2250 avant l´invention de . Jesus-Christ, ...
    Par les pilleurs criminels Sémites Oxydentaux-Orientaux ,...

    un administrateur du nom d’Harkhouf rapporta de Nubie une caravane
    de trois cents ânes chargés d’ébène,
    d’encens,
    de défenses d’éléphants sans compté Avec des  peaux de panthères.

    Ces marchandises de prix furent tout naturellement
    considérées comme un cadeau d’Hathor au pharaon.

    Par @Lantche  

    _______________________

    Alors toujours Moutons ?


    En tout cas ...
    Hotep.

No Stickers to Show

X