Le président Bachar el-Assad rend une decoration esclavagiste.

  • Bachar el-Assad

    rend sa légion d'honneur

    à la France,

    «esclave» des Etats-Unis !

    Jacques Chirac et Bachar el-Assad,

    en juin 2001 à Paris


    La présidence de la Syrie a annoncé avoir rendu
    la légion d'honneur attribuée par la France en 2001
    au président Bachar al-Assad par l'ancien président Jacques Chirac.

    La Syrie a fustigé l'action militaire de la France sur son territoire.

    Finalement la France n'aura pas à appliquer la procédure,
    qu'elle annonçait envisager, pour retirer sa légion d'honneur
     
    au président syrien Bachar el-Assad remise par Jacques Chirac en 2001.


    La présidence de la Syrie a affirmé le 19 avril
    avoir rendu cette décoration de son propre chef.

    «Le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés
    a officiellement rendu à la République française,
    par le biais de l'ambassade de Roumanie à Damas,
    qui parraine les intérêts français en Syrie,

    la décoration de grand-croix de la Légion d'honneur
    accordée au président Assad par l'ancien président français Jacques Chirac»,
    a fait savoir la présidence syrienne dans un communiqué.

      

    Damas a annoncé que le président Bachar el-Assad
    ne portera pas une décoration remise par «l'esclave» des Etats-Unis :

    «Il n'est point d'honneur pour le président Assad
    de porter une décoration attribuée par un régime esclave
    [...] des Etats-Unis qui soutient les terroristes.»



    La décision de rendre la légion d'honneur
    a été prise après ...
    «la participation de la France à l'agression tripartite
    aux côtés des Etats-Unis et du Royaume-Uni
    contre la Syrie le 14 avril», selon le communiqué. 

    Washington, Paris et Londres ont effectué à l'aube
    du 14 avril des frappes contre des sites présentés
    comme liés au programme d'armement chimique syrien
     

    en représailles à une 
    attaque chimique présumée le 7 avril à Douma,
    qui était alors le dernier bastion rebelle djihadiste
    dans la Ghouta orientale, près de Damas.

    Damas a toujours démenti toute implication
    dans l'attaque chimique présumée.

    Le président syrien Bachar el-Assad
    avait été fait grand-croix (le plus haut grade)
    de la Légion d'honneur par le président Jacques Chirac en 2001,
    peu après avoir succédé à son père Hafez al-Assad à la tête du pays.
    _______________________
    @RT France

No Stickers to Show

X