l'inventeur du bloc de commutation pour la télévision multi-can

  • Georges Nicolo, un grand savant Noir honoré dans sa ville natale, le Gosier.

    Cette distinction date de 1992. Elle a été décernée à Monsieur Raoul Georges Nicolo par 
    " l'International Biographical Center Of Cambridge ( United Kingdom ) " qui fait de lui, de façon officielle, l'une des plus grandes personnalités intellectuelles de la planète. ( Merci à Mr E. William pour nous avoir remis ce document précieux ).

    A la suite d'un Colloque largement médiatisé organisé en juin 2006 par la Ville du Gosier, Jean Philippe Omotunde a le plaisir de vous annoncer que la Médiathèque du Gosier porte dorénavant le nom de, Médiatheque Raoul Georges Nicolo. 

    C'est une initiative judicieuse et pertinente qui démontre bien la prise de conscience de certains élus du besoin d'information scientifique et historique émanant de la jeunesse panafricaine. Mille fois mercis à la ville du Gosier, Vie, santé, force à toute l'équipe municipale. 

    1 ) - Le premier guadeloupéen titulaire d'un Doctorat es Sciences... 

    Georges Nicolo est né en Guadeloupe, plus exactement au Gosier, de parents agriculteurs. Doué, il a fait de brillantes études au Lycée Carnot de Pointe à Pitre où ses camarades de classe lui faisait déjà remarquer l'étendu de son intelligence. " Ti mal ou fô minm ! ". 

    Puis, c'est l'envol pour Paris où il poursuivra ses études. Son CV est éloquent : 

    - C'est le premier guadeloupéen diplômé d'un Doctorat es Sciences ( obtenu le 14 mai 1962 à la Faculté des Sciences de Paris, devant un jury présidé par Monsieur le professeur Cotte, assisté des professeurs Blaquière et Riou. 

    Reçu avec la " Mention Très Honorable ", il a dédié ce diplôme au Duc de Broglie, son directeur de thèse qui n'est autre que le prix Nobel de Physique Nucléaire. C'est la plus haute récompense nationale décerné à un étudiant en science ). 

    Il est donc Docteur en Physique Nucléaire de l'Université de Paris. 

    - C'est le premier guadeloupéen diplômé en Etudes Supérieures d'Ingénierie Radio-Electrique de l'Ecole Centrale de T. S. F. 

    - C'est le premier guadeloupéen Ingénieur au Commissariat à l'Energie Atomique. 

    2 ) - L'un des plus grands inventeurs et savants du siècle dernier... 

    - Il est l'inventeur du bloc de commutation pour la télévision multi-canales ( c'est à dire la technicité permettant la réception de plusieurs chaînes sur un même poste de télévision ). Il est aussi connu pour avoir travaillé sur le tube cathodique. 

    - Il est l'inventeur des dispositifs de contrôle de la réactivité des piles atomiques en régime sous-critique. 

    - Il est l'initiateur de l'introduction de l'électronique dans les appareils de contrôle nucléaire ( c'est à dire que la France lui doit la réussite de son programme d'électricité civile à l'énergie nucléaire ). 

    Lors d'une interview menée par Maurice Decraiene, qui lui demandait ce qu'il pensait de son surnom " le Savant noir ", il répondit modestement : 
    " C'est un grand mot, je crois que le fait de mériter l'estime et la confiance des hommes scientifiques de valeur internationale contribue à ce vocable ".

    Il a assis sa renommée internationale en écrivant des ouvrages scientifiques d'une valeur inestimable. 

    Il est l'auteur de l'ouvrage " La pompe à diode, son application au comptage de particules nucléaires et à la détection des excursions de puissance des piles et réacteurs atomiques ". ( Rapport C.E.A., n° 215 ). 

    Il est encore l'auteur de " L'électronique dans les appareils de contrôle nucléaire ", ( Préfacé par R. Guillien, Professeur à la Faculté des Sciences, Directeur de l'Ecole Nationale Supérieure d'electricité et de mécanique de Nancy et Maurice Ponte de l'Académie des Sciences, aux éditions Eyrolles ). 

    Professionnellement, il s'est illustré encore en, participant à l'amélioration de la technologie de l'information télévisuelle, Se chargeant du suivi des projets de contrôle des réacteurs nucléaires français et de la réalisation de réacteurs nucléaires d'enseignement dont notamment Ulysse et des prototypes tels que Isis, Cabri, etc... et des surrégénérateurs tels que Phenix et Superphenix. 

    Devant une telle destinée professionnelle et un tel modèle valorisant pour la jeunesse guadeloupéenne, comment se fait-il que ce savant hors pairs ait sombré dans l'anonymat ? 

    Pour Nicolo, la puissance d'un territoire ne repose sur le potentiel intellectuel de sa jeunesse ou plutôt sur le génie de ses dirigeants à faire émerger des cerveaux scientifiques capables de relever tous les défis. En fait, il a toujours été très critique envers la classe politique guadeloupéenne qu'il jugeait inadaptée à la situation. Les choses ont-elles changées depuis ? 

    Voilà ce qu'il disait : " Du point de vue personnel et au sujet des Départements d'Outre-Mer trop éloignés de la Métropole, hélas, une prise de conscience plus aiguë de chacun paraît une nécessité si l'on souhaite marcher dans le sens du progrès. Il me semble aussi intéressant de faire ressortir que le développement d'une région ( ou d'un pays ) est basé sur son équilibre économique et que la qualité d'une population ( ou d'un peuple ) réside dans son potentiel intellectuel et dans les méthodes d'utilisation de celui ci. 

    En conséquence, je conseillerais à la race noire et en particulier à celle d'expression française, tant africaine qu'antillaise dont je fais partie et j'en suis fier, de multiplier ses efforts afin de trouver les méthodes qui permettent d'avoir le maximum de connaissances orientées vers la science. Cette science qui, après avoir patiemment élucidé les secrets de la nature, après s'être assuré son concours, son alliance, est parvenue à la maîtriser jusqu'à transgresser son fonctionnement normal et qui, attaquant ses secrets, atteignant sa constitution elle-même, libère ses énergies cachées et les utilise au profit de la charité humaine, afin d'être omniprésente dans tout ce qui vise l'intérêt général et collectif. C'est la seule voie qui, alliée à l'union, à une saine intelligence, conduise au chemin de la paix dans le progrès " ( Propos recueillit par Maurice Decraiene pour le journal Bingo n°139, août 1964 ). 

    Pour lui, la Guadeloupe ne doit pas s'en remettre bêtement aux conclusions des scientifiques européens pour analyser ses problèmes climatiques, sismologiques, volcaniques, économiques, astronomiques et maritimes mais doit former en urgence, de jeunes spécialistes. Il faut oser s'attaquer aux facteurs structurels et les réformer dans le sens de l'unité, de la démocratie et du progrès. 

    En fait, Nicolo était aussi un grand militant qui fut, Défenseur de la cause nègre, Défenseur des intérêts de la jeunesse guadeloupéenne, Candidat pour l'élection présidentielle de 1981, Conseiller municipal au Gosier, Investigateur des cérémonies officielles en mémoire du Gouverneur Félix Eboué, Auteur de 
    " Pour le triomphe de la Démocratie " dans les DOM, Militant au sein de A.D.I.G.A, association regroupant des originaires des DOM. 

    Pour lui, le sens critique des guadeloupéens doit être aiguisé par la science à travers une démarche visant à promouvoir le sens des responsabilités et des devoirs tout en luttant contre l'aliénation culturelle, la migration systématique vers la métropole, l'ignorance et l'assistanat perpétuel. 

    En fait, Raoul Georges Nicolo fut un vrai ' Diopiste '.

     

    source : http://www.africamaat.fr/rubriques.php?categorie=inventions&id=559&page=1#modelecture

No Stickers to Show

X